16 juin 2009

LJT adopte un papier 100% recyclé

 

Legault Joly Thiffault franchit aujourd'hui une étape importante de son plan d'action en développement durable en choisissant d’utiliser désormais du papier 100% recyclé postconsommation, produit au Québec, et ce, pour tout le papier blanc d’impression courante.

Un papier performant, certifié Choix environnemental, provenant entièrement de la « forêt urbaine » (c.a.d. votre bac de recycle dont le contenu a été soigneusement récupéré et trié), pour être ensuite dés-encré sans chlore dans le plus grand respect de l'environnement.

Changer des habitudes ancrées depuis longtemps constitue un défi de taille. La résistance aux changements est naturelle, même si l’on sait le changement bénéfique. Mais, cette résistance ne doit pas être un frein aux choix qui s'imposent. Et pour un cabinet d'avocats soucieux de l'environnement, un de ces choix est l'utilisation de papier recyclé.

Vrai, il est un peu moins blanc que le papier ordinaire parce que justement, il n'est pas blanchi au chlore. Mais sachant qu'en utilisant du papier 100% recyclé fait ici même au Québec, notre cabinet à lui seul contribue annuellement à épargner 153 arbres matures, plus de 400 000 litres d'eau et presque 10 tonnes d'émissions atmosphériques (principalement des GES), nous croyons que vous endosserez notre choix et apprécierez la position adoptée par notre cabinet.

Ce changement n’est pas le seul adopté par le cabinet et n’est certainement pas le dernier! La diminution de notre consommation de papier ainsi que la transition vers du papier recyclé dans tous nos usages font partie de nos préoccupations quotidiennes et de nos objectifs dans les mois à venir.

Pour plus d'information quant aux bénéfices de ce choix environnemental, visitez http://www.ecologiquedenature.com/papiers_ecologiques/enviro100copy.php

Saviez-vous que...

Le Cabinet fut fondé en 1978, par Me Christian Joly et Me Robert Legault. Situé au coeur du Quartier International, il dessert la communauté des affaires montréalaise.

Conférences

Autres conférences

Publications

24 août 2015

LA CLAUSE DE « PAIEMENT SUR PAIEMENT » CRÉE-T-ELLE UNE OBLIGATION À TERME OU UNE OBLIGATION CONDITIONNELLE ?

En matière de construction, les contrats que l’entrepreneur général attribue à ses sous-entrepreneurs contiennent souvent des clauses communément appelées « paiement sur paiement » ( « pay when paid »). Ces clauses prévoient généralement des paiements mensuels progressifs exigibles selon un pourcentage de l’avancement des travaux, qui sont elles-mêmes calquées sur les conditions de paiement convenues entre l’entrepreneur général et son client, le propriétaire de l’ouvrage.

Autres publications

En savoir plus

Pour toute question, n’hésitez pas à nous joindre

Legault Joly Thiffault (LJT) Avocats
Centre de Commerce Mondial
380, rue Saint-Antoine Ouest, bureau 7100
Montréal (Québec) H2Y 3X7
Tél. : 514 842-8891 Téléc. : 514 842-6202
Courriel : info@ljt.ca

Brochure d'entreprise

Brochure d'entreprise

Pour plus d'informations relativement à notre cabinet, ses membres et ses services, consulter notre brochure d'entreprise.

Voir le PDF(1411Ko)