10 avril 2013

Pascale Gouin – Présidente du conseil d’administration du Club des petits déjeuners

Gouin Pascale

Depuis maintenant douze ans, Me Pascale Gouin, associée en litige au sein de notre cabinet, s’implique activement avec le Club des petits déjeuners du Québec. Plus récemment, son dévouement envers l’organisme l’a menée à siéger sur son conseil d’administration, et à être choisie pour le présider à l’été 2012.
 
En effet, Me Gouin a vu les histoires de succès des enfants du Club des petits déjeuners depuis sa création, et croit d’autant plus en la cause et en l’équipe qui s’implique sans compter le temps mis pour que ces enfants de milieux défavorisés aient accès à un repas nutritif avant chaque jour de classe. C’est là la vocation première du Club des petits déjeuners. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter le site web de l’organisme pour en apprendre d’avantage sur sa mission et ses actions : http://www.clubdejeuner.org/.
 
D’un point de vue professionnel, Me Gouin a elle-même assisté volontairement l’organisme au fil des ans avec ses contrats de travail, ses politiques internes et la protection des ses intérêts, de même que le respect des droits des commanditaires, essentiels aux actions quotidiennes du Club. Nous ne doutons pas que son apport comme nouvelle présidente du conseil d’administration sera à la hauteur de ce qu’on connaît de cette juriste accomplie. Voyez-vous-même sa déclaration en pièce jointe. Manifestement, le Club est entre bonnes mains.



Saviez-vous que...

Le Cabinet fut fondé en 1978, par Me Christian Joly et Me Robert Legault. Situé au coeur du Quartier International, il dessert la communauté des affaires montréalaise.

Gouin Pascale
Pascale Gouin
Me Gouin œuvre en litige civil et commercial. Elle plaide devant les différents tribunaux du Québec.
Consulter sa fiche

Conférences

Autres conférences

Publications

24 août 2015

LA CLAUSE DE « PAIEMENT SUR PAIEMENT » CRÉE-T-ELLE UNE OBLIGATION À TERME OU UNE OBLIGATION CONDITIONNELLE ?

En matière de construction, les contrats que l’entrepreneur général attribue à ses sous-entrepreneurs contiennent souvent des clauses communément appelées « paiement sur paiement » ( « pay when paid »). Ces clauses prévoient généralement des paiements mensuels progressifs exigibles selon un pourcentage de l’avancement des travaux, qui sont elles-mêmes calquées sur les conditions de paiement convenues entre l’entrepreneur général et son client, le propriétaire de l’ouvrage.

Autres publications

En savoir plus

Pour toute question, n’hésitez pas à nous joindre

Legault Joly Thiffault (LJT) Avocats
Centre de Commerce Mondial
380, rue Saint-Antoine Ouest, bureau 7100
Montréal (Québec) H2Y 3X7
Tél. : 514 842-8891 Téléc. : 514 842-6202
Courriel : info@ljt.ca

Brochure d'entreprise

Brochure d'entreprise

Pour plus d'informations relativement à notre cabinet, ses membres et ses services, consulter notre brochure d'entreprise.

Voir le PDF(1411Ko)